Entretien avec Simon Skira, président de la Fédération des juifs marocains en France, sur la normalisation

Nous éclairons dans cet entretien direct avec Simon Haim Skira, personnalité juive hantée par son amour pour sa patrie, le Maroc, sur les relations du Royaume du Maroc en marge de la normalisation avec Israël

Simon Haim Skira est né à Casablanca d’un père originaire de Marrakech et d’une mère originaire de Beni Mellal. Parti en France à l’âge de 15 ans en 1967,

Simon Skira est Président fondateur de l’Association d’amitié Maroc-Israël. Il est également Secrétaire général de la Fédération des Juifs du Maroc en France. Riche du patrimoine exemplaire d’une communauté juive qui n’a jamais perdu son identité

Ça fait 20 ans que Simon Skira prie pour la reprise des relations avec le Maroc ..et  son souhait a été réalisé

Les responsables marocains ont signé des mémorandums, de collaboration, avec la délégation Israélienne. Que pensez-vous 

C’est une étape incontournable pour concrétiser la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Il s’agit du mémorandum sur l’exemption des formalités de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service qui facilitera les déplacements des officiels, le mémorandum d’entente dans le domaine de l’aviation civile qui permettra d’assurer des vols directs entre les deux pays, le mémorandum d’entente sur l’innovation et le développement des ressources en eau qui va amener les deux pays à collaborer en matière de gestion et d’aménagement de l’eau, le mémorandum d’entente et de coopération dans le domaine des finances et d’investissement qui encadrera les question en relations avec la double imposition et les relations douanières et promouvra les relations économiques et commerciaux entre les deux pays  ainsi que dans le domaine de l’investissement.

Ces dispositions, entrent elles, dans la dimension de coopération Israëlo-Marocaines, vers d’autres accords ou s’arrêteront uniquement sur ceux signés tout récemment 

Surement, ce n’est que le début d’une coopération plus élargie et qui touchera d’autres domaines économiques. Les deux pays voient en cette normalisation une opportunité pour développer plusieurs secteurs.

مقالات ذات صلة
1 من 67

Nous avons appris que,  les visas seront accordés aux membres porteurs de passeports diplomatiques,  est ce qu’il y aura davantage pour tous les juifs marocains qui souhaiteraient venir visiter leur pays,  le Maroc ou y’a aura t-il des, restrictions pour tous les juifs du monde  

Je ne pense pas qu’il y a des restrictions et surtout il n’y aura pas de restrictions. Pour les juifs marocains plusieurs ont fait les démarches administratives pour avoir leur nationalité marocaine et n’ont pas besoin de visas. Pour ceux qui utilisent un passeport israélien pour visiter le Maroc, qu’ils soient d’origine marocaine ou autres, ils doivent obtenir un visa qui n’est pas si compliqué à avoir, c’est juste une procédure administrative qui sera facilité par l’instauration d’un bureau de liaison en Israël. Les touristes et visiteurs ne dépendront plus des agents de voyages pour avoir ce visa

Sur le plan des investissements, quels sont les métiers,  que le gouvernement Israélien, compte participer pleinement pour le développement au Maroc  

Pour les secteurs qui seront visés par Israël, il s’agit des secteurs où Israël a fait ses preuves, il s’agit des secteurs d’aménagements et traitement des eaux, des énergies renouvelables, de la biotechnologie, la sécurité informatique, l’armement, l’agriculture, green Tech, les technologies médicales et pharmaceutiques  et autres

Quel sont les objectifs de votre association dont vous êtes le fondateur

En fondant l’association d’amitié Israël Maroc en 1996, j’ai œuvré dans le domaine de la paix pendant des décennies et j’ai travaillé sur le rapprochement des peuples marocains et israéliens. Et cette normalisation va nous aider dans nos objectifs de reprendre les délégations que nous faisions entre Israël et le Maroc. Dans ce sens nous avons envisagé de faire des délégations scientifiques, culturelles, sportives et associatives d’Israël vers le Maroc et aussi du Maroc vers Israël, afin de créer des espaces d’échanges entre les marocains et les israéliens.

Merci M. Simon Skira pour votre contact permanent avec le Maroc, nous vous souhaitons également  d’autres rencontres axées sur la paix et la tolérance.

Entretien réalisé par Mustapha BELKTIBIA

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.